Y a-t-il une valeur première?

Je crois que oui.

Par exemple, quelqu’un pourrait comme valeur première prendre la défense de son pays.

Et si on est Allemand en 1944, on fait quoi?

Cet allemand ne doit pas oublier que son pays n’avait pas appliqué cette même valeur à ses voisins; un manque en quelques sortes.

Peut-être que la valeur très mathématique et esthétique de symmétrie ( un petit programme mental fort pratique et versatile) aurait aisé cette situation, à vrai-dire dès le traité de Versailles en 1919.

Pour ma part, la valeur de ‘vérité et savoir’ est #1, la continuité de l’espèce dans un environnement en santé #2 et la non- violence #3.

En d’autre termes, je pourrai être violent pour avoir la vérité à propos de  l’environnement et me sentir complètement consistant philosophiquement.

Si vous préférez, je peu aussi être non-violent #3 pour un environnement sain #2 ce qui me permettrait d’approfondir ma compréhension de mon monde #1.

La comprehension de mon monde serait une valeur futile si elle dégradait la planète; donc une certaine discretion dans l’application de notre savoir est de rigeur. Ceux qui gaspillent le pétrole á visiter le monde, vous faites partie du problème.

Si votre voyage n’apporte pas un plus-value à notre monde ( et pas qu’à vous), n’y allez pas. Voyager peut être légitime mais j’y crois de moins en moins; trip égoiste si temporaire et si couteux environnementalement. Les ventards d’aéroport peuvent se la fermer avec moi car je suis militant là-dessus; la première victime du pétrole c’est Venise-Sous-Adriatique.

Avec le temps, nos valeurs peuvent changer pour le meilleur et/ou pour le pire. C’est pourquoi la valeur de vérité (réalité) et savoir(élargissement du champ réel) sont intriqués. Assez curieusement cette première valeur doit croître avec le temps parce que tout détenteur de valeurs interagit avec d’autres entités qui elles aussi sont mutables dans le temps.

La ‘Vérité et Savoir’ n’est pas là pour justifier une punition mais pour justifier un champ d’action.  Truqué une autre espèce à devenir mon repas, ce n’est  plus mentir mais une institution faisant partie de mon environnement. Les protéines qui permettre les pensées humanistes qui me trottent dans la tête en sont même issues. C’est une contradiction interne qui me pre-date; du chaos humain. Mais…

Something in the wind has learned my name
And it’s telling me that things are not the same
In the leaves on the trees and the touch of the breeze
There’s a pleasing sense of happiness for me ( The Carpenters)

Montreal, ville Cathar

Chers amis Québécois,

un mensonge c’est glissé dans notre culture. On s’ai fait dire par l’église Catholique et leurs petits namis, que le mot Montréal était une déformation des mots Mont et Royal. C’est faux!

Montréal est une commune de France en Aude, près de Carcasonne, ou les Cathars en 1206, voila déja 800 ans+, ont ouvertement discutés avec l’église Catholique de l’époque qui voulait les convertir par l’éntremise de Saint-Dominique.

Coincidence, en 1206, mes ancêtres Normands étaient déja en Italie depuis moins de 100 ans.

Le Québec est beaucoup plus protestant que ce que fait voir notre culture de moins en moins catho.

Larochelle fut une colonie Génoase, Cathar a fond. Et oui! il y avait des proto-protestants en Italie et en France tel mon ancêtre Franciscum Garonum prêtre (nod nod wink wink) Vaudois du Piedmont circa 1500.

En réalité c’étaient des humanistes comme la majorité des Québécois d’aujourd’hui. Soyons sérieux! Aucun d’entre-nous genouflexe bien gros.

Tan mieux!